Qu’est-ce que l’ESS ?

L’Economie Sociale et Solidaire se caractérise par une manière différente d’entreprendre. L’ESS regroupe des formes d’entreprises qui privilégient le service rendu à la recherche du profit maximal tout en étant un véritable acteur économique.
Entre performance économique et performance sociale, entre pragmatisme et idéalisme, les acteurs de l’ESS innovent et expérimentent sans cesse des services et des produits en réponse à l’amélioration des conditions de vie.
Sensibles aux questions de l’insertion professionnelle et sociale, du handicap,  du logement, des services à la personne, de l’environnement, du développement durable, du numérique… Ils contribuent à un monde plus humain et respectueux des générations futures.
L’ESS propose un modèle de développement alternatif, démocratique, favorisant la participation et l’implication des citoyens ou acteurs du territoire et mettant en œuvre un partage des richesses différent.

Les statuts historiques

Les associations : Projet collectif et social porté par des personnes associées et désintéressées, dans un autre but que de partager des bénéfices.
Les coopératives (agricoles, d’artisans, de commerçants, de consommateurs, SCOP, SCIC…) : Regroupement de personnes autour d’un intérêt économique commun Mise en commun de matériel, de salarié, de fournisseurs, de matières premières…
Les mutuelles : Regroupement pour mettre en commun une épargne pour anticiper les accidents et les étapes de la vie (familles, naissance, retraite…).
Les fondations : Créées par un ou plusieurs donateurs, eux-mêmes pouvant être des personnes physiques ou morales, pour accomplir une œuvre d’intérêt général.
Les entreprises solidaires d’utilité sociale (depuis loi 2014) : entreprises caractérisées par leur but d’utilité sociale (soutien à des publics vulnérables, cohésion territoriale ou développement durable) et l’orientation de leurs excédents vers la poursuite de leur activité souvent non lucrative.

Les principes fondamentaux

Les acteurs de l’Economie Sociale et Solidaire mettent en avant une autre approche de l’économie pour une économie plus responsable répondant aux préoccupations des hommes, des femmes et des territoires.

L’Homme au cœur de l’économie : Il en constitue la finalité. Répondre aux besoins des personnes, contribuer au développement local, durable et solidaire, sont des objectifs qui priment sur la recherche du profit financier.
Libre adhésion : Toute personne qui le souhaite peut participer, adhérer et prendre des responsabilités dans un mouvement ou une entreprise de l’économie sociale.
Gouvernance démocratique : Les dirigeants sont élus, les instances de décision sont collectives selon le principe « une personne, une voix ».
Excédents au service des projets : Ils sont réinvestis dans le développement des projets et ne servent pas à rémunérer le capital. Les fonds propres ne sont pas partageables.

Quelques sites ressources

Conseil national des CRESS : www.cncres.org
CRESS Bretagne : www.ess-bretagne.org
Observatoire régional de l’ESS : www.oress-bretagne.fr
Le labo de l’ESS : www.lelabo-ess.org
Say Yess : www.say-yess.com
Ressources solidaires : www.ressources-solidaires.org
ESSpace de l’économie sociale et solidaire : www.esspace.fr
Réseau des collectivités Territoriales pour une Economie Solidaire : www.rtes.fr
La BOSS : www.laboss.fr